• Tommy Gaudet

Final Fantasy 7 est overblown – 4e Partie

Mis à jour : 24 avr. 2019

1ere partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-1ere-partie

2e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-2e-partie

3e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-3e-partie

4e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-4e-partie

5e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-5ieme-et-derni%C3%A8re-partie

La première fois, ce sont de beaux graphiques. Les 34 autres fois, c'est minimum redondant.

Introduction


Après avoir mis en relief le manque de variété offert par FF7 au niveau des armes et des habiletés des personnages ainsi que les aléas qui font extra chier résultant du choix d'avoir fait le jeu en très important rendered, on tombe dans les deux plus conséquents arguments me poussant à considérer ce jeu comme la plus grosse exagération de l’histoire des jeux vidéo.

Même les fans les plus endurcis et aveuglés par la nostalgie seront d’accord avec moi quand je dis que la course de chocobos, exercice en futilité visant à obtenir toutes les manières de faire plusieurs fois 9999 dommages, est INFECTE. Je vais aussi vous faire réfléchir sur l’imbécillité flagrante résultant du fait que l’on n’a pas le contrôle pour skipper toutes les “fabuleuses” animations de summons.

À l'époque, chaque franchise avait droit à son Mario Kart

Le pire défi de toute l’histoire des jeux vidéo


Faque, on y est.

Je me souviens quand je jouais au jeu, à Rouyn-Noranda, dans mon premier appartement, demi sous-sol nommé Cookie Land. Les amis venaient me voir jouer, parce qu’ils trouvaient ça drôle de me regarder subir la course en rageant émotivement. Je n’ai jamais été du genre à peser reset si j’avais fait une gaffe dans un combat de RPG ou si j’avais utilisé un élixir en étant mauvais ou quoi que ce soit: j’apprends de mes erreurs et je vis avec: je ne pèse pas reset. La seule fois que je me suis permis de peser reset pour revenir à mon save, c’était lors de ce long et fastidieux processus qu’est celui de se pogner un osti de chocobo d’or. Parce que, plus lame que le reste, ça se peut que l’enfant de mes deux oiseaux ne soit pas du bon sexe, gaspillant effectivement de précieuses heures d’existence. En tout, il faut faire la course un minimum de 25 fois. Ouais, elle était pas mal belle pour l’époque, la course, mais elle n’offre aucun réel challenge sinon la redondance.

Parce que c’est la même course à chaque fois.

La recette pour créer les 20 heures les plus oubliables de toute votre vie.

Faut aussi impliquer des noix, aller faire des combats inutiles en périphérie, question que les chocobos naissants vieillissent assez pour faire des courses, se louer des étables à oiseaux. Vraiment, le pire challenge de l’histoire des jeux vidéo et ma source première de sacres en 1998.

Quelqu’un a décrit en profondeur ici comment passer le plus rapidement possible au travers de cette aventure infernale. Mais faites vous plaisir et jouez à Earthbound ou Chrono Trigger à la place.

80 secondes et 129987 de dommage. Oh combien morne à partir de la deuxième fois.

Toute cette puissance à (OBLIGATOIREMENT) savourer


Je veux bien que l’histoire était celle d’un emo aux cheveux weirds atteint de Chosen One à la japonaise; je veux bien que les summons, c’est impressionnant et ça en jette, mais si Final Fantasy 7 a été utile à une affaire dans la vie, c’est de rendre tout le monde d’accord sur le fait que les animations et les séquences d’histoires, ça doit pouvoir être skippé. 80 secondes par Knights of the Round, viarge, je peux faire un sandwich décent en 80 secondes. Pas de joke, le temps gaspillé par l’humanité devant les summons de FF7 doit se calculer en années. Parce qu'aucun des summons ne peut être skippé. C'est la même animation à chaque fois, et tu dois la savourer d'un bout à l'autre.

Y’a même manière de lancer Knights of the Round 2 fois de suite qu’on peut joindre à une manière de le lancer en contre-attaque. Misère.


Parce qu’un RPG ça doit avaler 80 heures de votre vie


Dans le dernier de mes articles, je vais aborder l’imbécilité crasse du système de APs qui font des matérias une bonne idée appliquée tout croche. Je vais aussi statuer la vérité sur le fait que le dernier boss du jeu est une déception sans nom.

© 2020 h2owebmedia.com