• Tommy Gaudet

Final Fantasy 7 est overblown – 3e Partie

Mis à jour : 24 avr. 2019

1ere partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-1ere-partie

2e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-2e-partie

3e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-3e-partie

4e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-4e-partie

5e partie: https://www.tommygaudet.com/blogue/final-fantasy-7-est-overblown-5ieme-et-derni%C3%A8re-partie


3e de 5 parties


Après avoir discuté de la bêtise initiale du rendered CGI, j’ai décrit les impossibilités que nous sommes forcés d’endurer dans les maps, autant l’overworld que les donjons, ainsi que le loading excessif résultant de chaque rencontre aléatoire avec des ennemis.

J'ai reçu pas mal d'insultes pour avoir osé propager la vérité parmis les foules ébahies. Cependant, certaines personnes, aveuglées par leur nostalgie, ont critiqué mes articles précédents en prétendant que je ne faisais que focuser sur les problèmes qui incombaient la console PlayStation, pas le jeu. Ces personnes seront contentes de noter qu'à partir d'ici, on laisse cet aspect, à mon sens très valable puisque Square a fait le choix de faire son jeu sur CDs et qu'une oeuvre ne peut exister sans son support, pour plonger plus profond dans les choix caves qui font de ce jeu le contraire d'un classique indémodable mais bien un jeu à 6 sur 10 maximum.

Dans cet article, je traite de la pauvreté des armes et de la vacuités des habiletés des différents personnages.

Tifa, ma pile de boîtes préférée.

L’importance de la variété


Tout d’abord, 3 personnages par combat, c’est vraiment trop peu. Ça ne permet pas de développer de stratégies de combats variées et ça fait que le meilleur team est d’autant plus objectif. Puis, à l’inverse, quand ils ont 3 personnages à attaquer, les monstres en viennent invariablement à faire soit une attaque forte à un, soit une attaque moins forte aux trois. Ce qui constitue le contraire de la variété utile à l’envie de jouer et, encore plus important, rejouer.

Aussi, je ne comprends pas la justification du ‘pourquoi’ on ne peut pas se promener partout avec tous les personnages? Pourquoi une limite de 3? Au moins, dans Chrono Trigger, ils l’ont expliqué, sans parler du fait que les Dual-Techs et le positionnement des personnages dans l'écran ont permis de rendre les combats à 3 personnages plaisants... T-ka, la limite de 3 persos dans FF7 c’est pas le pire, mais ça pue un peu.


Rendu ici, je veux parler des armes. Avant le 7e volet, les armes de Final Fantasy étaient classées en catégories de type ‘dague’ – ‘épée’ – ‘hache’ – ‘lance’ – ‘dés’ et ainsi de suite. Chaque personnage pouvait utiliser différents groupes d’armes.

On comprend mieux ici pourquoi Tifa est ma préférée.

Dans celui-ci, on a décidé de classer les armes selon les personnages. D’emblée, c’est pas si pire que ça, mais quand on réalise que les armes existent selon 2 stats, ça devient très maigre en variété. Les armes ont un Attack Power fixe et un nombre immuable de matérias à accrocher. Autrement dit, le seul choix offert est si on veut plusieurs matérias et moins de puissance à l’attaque ou l’inverse. Dehors les armes avec des éléments, des familles d’armes fortes contre certains monstres, des armes à l’attack power variable, des armes qui aident une stat... On se retrouve plutôt avec une échelle fixe et objective de la meilleure arme possible pour chaque personnage à chaque moment du jeu.

Sérieux, c'est morne.


Et ça m’amène au prochain dossier…





Toutes ces personnalités


Les nombreux personnages proviennent d’horizons variés. Une poupée, un chien, un vampire, une minorité visible (enfin!), des femmes et ainsi de suite, le roster est varié. Là n’est pas le problème. Le problème c'est en combat. On réalise rapidement que la seule différence effective entre ces personnages, outre leurs stats qu'on ne voit pas à l'oeuvre, ce sont leurs Limit Breaks respectifs. Chaque personnage en a plusieurs, certes, mais on ne peut que rarement les utiliser. Cette rareté fait que la majorité des joueurs attendent au boss avant de déchaîner l’unique facette de la personnalité en combat de leurs personnages préférés.

En plus, il n’y a pas vraiment d’effet aux Limit Breaks; le dernier est le plus fort parce qu’il fait plus de dommage et s’impose invariablement comme celui à utiliser.

De la variété, encore une fois: non merci!


Au final, les différences…

Ça aurait pu être des numéros à la place.

Comme les magies sont accessibles à tous les personnages via les matérias, la différence principale entre eux tient à leurs statistiques et leurs Limit Breaks. Comparez avec les 6 autres jeux faits avant et vous allez voir un changement évident de paradigme qui se traduit en rien de bien fertile pour l’imagination. Autrement dit: Final Fantasy 7 c'est solidement moins bon que ce que vous pensez!


Dans mon prochain article, je touche au point le plus objectif de mon exposé en 5 parties: la calice de course de chocobo. La plus phangique de toutes les daubes audio-visuelles jeu vidéesque de la vie. On va aussi parler des summons.

0 vue

© 2020 h2owebmedia.com