• nathanomorin

The Expendables 1


Je n’avais pas été impressionné la première fois. Mais on l’a réécouté vendredi passé et je dois avouer que la joke est beaucoup mieux passée. Un tas de virils en mission de mercenaires de meilleurs des meilleurs suicidaires pour aider l’oncle Sam à faire le ménage d’un agent du FBI qui est rendu totalement rebelle.

Y’a Gary Daniels (MIAM) - et un paquet de tas de virilité imberbe, mais c’est surtout le personnage d’Eric Roberts qui mène la charge. Chromé, avec une crête, méchant à souhait, Eric Roberts campe le rôle de sa vie en étant lui aussi dans la joke de tout transformer en giga viril gratuit. Si la première fois j’ai vu des cul de sac mal exploités, cette fois j’ai vu des dialogues volontairement caves et un scénario à la hauteur de la poutine que de mélanger tous ces virils pouvait donner. Sans parler des explosions. Tellement d’explosions. Pis ils doivent se mettre à 2 pour péter Gary Daniels.


Plus ou Moins 7,84

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout