• nathanomorin

Star Wars: The Last Jedi


C'est ma nouvelle tradition: je download la bête et je l'écoute le samedi de ma fête en bitchant sur le fait que cette franchise est rendue analogue à Chez Cora Déjeuner: on y va en se remémorant comment c'était bon avant et on évite de noter le fait que c'est vraiment pu ce que c'était.

Il y a une bonne densité de combats dans la première moitié, mais le fait que le hyperdrive puisse être utilisé offensivement vient plus tard rendre pas mal de batailles spatiales rétroactivement connes. On rencontre aussi le chef des Nazi de l'espace, la plus vide de toutes les coquilles vides de l'univers: Snoke. Y'a aussi Luke Skywalker qui va commettre le suicide par la Force, après avoir joué au jeune bitchin' pendant tout le film et ça fini que la rébellion est rendue 12 personnes dans un garage. COME ON! Y'a deux bouts vraiment caves qui m'ont fait hurler que je veux mettre en relief. Premièrement, quand le noir de l'espace et la chinoise de l'espace sont prisonniers de la Storm Trooper chromée qu'on est supposé se souvenir du premier film. Dans la pièce du gros vaisseau, y'a plus de 2000 soldats méchants en rangé à regarder l'exécution s’étirer. Puis la Commandante Quota SJW réalise que le hyperdrive peut être utilisé offensivement et fonce dans le gros vaisseau. Je pourrais en parler longtemps de ce simple fait, je me retiens ici. Puis, littéralement la scène suivante, on est dans le vaisseau et tous les méchants, tous les 2000 méchants debout à attendre, sont morts et/ou parti ailleurs, laissant le champs libre à un combat cave entre le noir de l'espace et la chromée. Deuxièmement, tsé, la retraite de Luke...ça prend plusieurs minutes avant qu'on découvre qu'il habite sur l'ile avec de petites créatures en CGI portant des toges. C'était vraiment paresseux comme manière de raconter. Dans l'ensemble les effets CGI sont même pas si hot que ça, notamment quand Snoke a la fille dans sa face, très laid. Le scénario est carrément mauvais, même pas moyen ou améliorable: mauvais; et la trame sonore était vieille en 1992. On est loin du space opéra qui a revamper un genre: on est dans l'investissement facile qui saura rapporter du $$ à Disney vu que vous arrêterez jamais de leur donner votre cash.


Moins 6,03

© 2020 h2owebmedia.com