• nathanomorin

Revanche de Samson / Revenge of Samson / Samson dan Delilah


Diffusé circa 2009 au Brouhaha. Objectivement, j'en ai fait un très beau texte de présentation :P

Tout plein de séquences boboches de démonstration de force au début, un supplexe arrière à un taureau, un combat très drôle contre le samurai en costume rouge. Puis, pour la deuxième moitié, on tombe dans le scénario lourd plein de passes de blondes. Avez vous déjà entendu dire que le cinéma européen s'occupait des gens et le cinéma américain s'occupait des actions? Ce soir, on entre dans un des nanar favori de l'intelligentsia européen et un des films qu'on trouve nous correct à douteux.org. Une pléthore de sites offre une longue et acerbe critique de ce long métrage Indonésien, mais seuls les sites européens le site parmis les plus grand, un gars sur Nanarland allant même à le considérer le plus grand de tous les nanars. De mon côté, je dis plutôt 'Ti t'homme, calme toé...car bien que le film possède 5 séquences immortelles à -1 d'un coup, bien que la Revanche de Samson de 1987 continne la fameuse séquence du lunch érotique qui touche presque le -2 d'un coup, on est loin du dosage régulier de ce que nous considérons -9 ou même -8. La Revanche de Samson a été réalisé en 1987 par Sisworo Gautama Putra et met en vedette Paul Hay. Je n'ai pas grand chose à dire sur l'un ou l'autre des personnages, sinon que le premier n'est pas le meilleur réalisateur au monde et que le deuxième a trouvé en le gars qui n'est pas le meilleur réalisateur au monde le réalisateur idéal pour diriger son jeu d'acteur qui n'est absolument pas le meilleur au monde. D'ailleurs, les superlatifs ne manquent pas sur le net quant à la performance de Paul Hay...culturiste de naissance, le gros monsieur était à la plage quand le réalisateur et le producteur du film ont décidés qu'il était pour être leur héros dans leur reboot de la légende du chevelu horny qui aurait pu mais qui a préféré être venu... Dans ce cas-ci, Samson est le fils d'un viol. Son père, Hollandais et envahisseur, aura violé sa mère, Indonésienne et doublement envahie. Comme il est né avec les cheveux blonds, ses concitoyens Indonésien ont de la difficulté à l'accepter puisqu'il appartient à quelque part aux envahisseurs... Aussi, quand sa mère meure alors qu'il a 9 ans et est recueillit par son grand père qui lui fait subir un montage d'entrainement et nous explique toute son histoire, et tout ça en tout début de film. Puis, Samson est adulte, musclé et imberbe. Ainsi équipé, il part à la chasse aux Hollandais... Parce que le film se déroule en 1830, alors que la Hollande tente d'imposer son impérialisme à l'Indonésie en entier...Méchants hollandais! Et, c'est probablement la dernière fois que les hollandais ont été méchants dans quelconque histoire que ce soit...T-ka, j'étais rendu à 'après avoir reçu l'approbation du vieux monsieur calicement trop fort, Samson part à la chasse aux envahisseurs. (appelé Daman dans le film mais...bof, c'est Samson) Comme le veulent souvent les scénaristes de moindre engeance, la première rencontre que fera Samson sur la route sera la plus importante: Delilah. Ce qui est le plus fascinant à propos de ce personnage, c'est la quantité de costumes différents qu'elle va porter dans le film...à chaque séquence elle se change, on la voit tout le long du film...quelque fois avec une perruque blonde, d'autre fois sans...en tout cas, elle se change souvent. Delilah est fille d'un haut dignitaire hollandais, et elle prétend pouvoir arrêter l'invincible Sansom, héro du peuple, à l'aide de ses charmes et de son appétit. Et quand je dis que son appétit va l'aider...vous en aurez la preuve dans la séquence à presque -2 d'un coup durant laquelle la bouffe devient une métaphore à baise hardcore. Mais bon, ça va fonctionner, Sansom sera réduit à l'impuissance, fait prisonnier et poussé à bout dans une séquence finale haute en doutes. Un dernier conseil avant d'y plonger. Rarement un culturiste n'aura eu si peu de talent d'acting pour se retrouver devant la lentille. Faut dire que Sansom doit se battre contre 2 magiciens, un cyclope, plein de hollandais, un piège de mur avec des lances, un taureau en mousse et les charmes de Delilah pour en venir à libérer son peuple...autant d'opportunités pour créer un nouveau malaise aux téléspectateurs hagards que nous sommes... Au final, ce sera 87 minutes très irrégulières allant du -2 morne au -8 touchant pour finir avec un film autour de -7 que l'on devait projeter un de ces jour.


Moins 7,3

Posts récents

Voir tout