• nathanomorin

Night of the Kickfighters / NightRaiders / Les Commandos De L’ombre


Un autre classique de nos soirées au Brouhaha. Un film de qualité supérieurement inférieur dont voici le texte de présentation.

On note particulièrement la méchante qui overacte tout plein, et son homme de main, Ponti, encore plus braindead. Ce dernier est joué par Caren Struycken, le grand maigre qui faisait le portier, Lurch, dans la Famille Addams. En gros, l’atrocité se déroule sur fond de terroristes arabes qui enlèvent la fille d'un scientifique américain dans le but de l'obliger à leur verser une arme ultime. En réponse, les américains dépêchent leur troupe d'élite : le beau et brutal Bret Cady, ex-agent de la CIA et expert en arts martiaux; la super-sexy Cléa, femme fatale experte en informatique; Socrate, un gros monsieur bronzé trop fort et tout autant stéréotypé; Bomber, un geek démineur, socialement déphasé; et, surtout, Aldo, le plus ambivalent des magiciens d’infiltration facultatif. Night of the Kickfighters 1988 Buddy Reyes Andy Bauman est l’acteur principal. Il campe le rôle de Brett Cady, le meilleur de l’unité spéciale secrète de la cellule d’information et contre-espionnage la plus confidentielle du système de défense le plus perfectionné de tous les temps. Ou ex de la CIA, comme vous voulez. On va revenir au contenu plus tard, analysons le contenant d’abord. Comme Andy Bauman a écrit le scénario du film de ce soir, il peut se venter de n’avoir jouer que ses textes au cinéma. Même chose pour Buddy Reyes, qui réalisa un film avant de réaliser qu’il aurait dû écouter son père quand il était à l’école d’avocats pour fils à papas. En fait, à part Adam West qui fut zombifié en 1936 et le gars qui fait le portier dans la Famille Addams, aucune carrière n’a survécu au carnage que vous allez voir. Aucune carrière n’est rentrée à la maison. Ok, écoutez ça…La fille du milliardaire McMan se fait kidnappée. La ranson? Le HL 2000, la première arme holographique intelligente au monde! Quoique, ça n’a pas l’air intelligent quand j’en parle…La seule solution possible, la seule manière d’éviter le PIRE, c’est de dépêcher le sus-mentionné beau et brutal Brett Cady et son équipe de stéréotypes professionnels. Ce dernier acceptera t-il une dernière mission pour le compte de l’Oncle Sam, sinon la fille kidnappée du milliardaire sera-t-elle une motivation suffisante pour tirer Cady de la retraite? Oncle Sam, fille kidnappée, argent…que peut-il rester comme cause, comme motivation, comme vecteur d’action, comme si on n’avait pas compris… Effectivement, il appert rapidement que les méchants du prologue sont les mêmes que ceux du dernier tiers. Ce qui fait que Cady connaît personnellement la personne qui a kidnappée la fille du milliardaire américain inventeur du HL 2000 arme capable de renverser la balance des pouvoirs sur Terre. Oh, attention tout le monde, v’z’avez de la bave dans la bouche… Version originale, Night of the Kickfighter, ce film fut également distribué en tant que NightRaiders, titre que j’utilise parce qu’on a un semblant de lien avec le titre québécois. L’autre film proposé ce soir était Return of the Kickfighter, version française Vengeance de Dernière Mission III – l’avant dernière mission ou, plus communément, Mission Accomplie. Donc, NightRaiders, Night of the Kickfighters, les Commandos de l’Ombre, n’a rien à voir avec Return of the Kickfighter ou Mission Accomplie. Je voulais faire sûr que tout le monde avait ça au clair. « Contre les terroristes, ils frappent vite et fort. Et toujours de nuit. »


Plus 7,6

Posts récents

Voir tout