top of page
  • Photo du rédacteurTommy Gaudet

Mercronspi 121 - NOUS on vit dans la peur, 2023-01-25



Liens de la semaine:


Site des Tadros: https://citeliberte.com/

=============================================


Le conspirationnisme est certainement une manifestation de la radicalisation, est-ce qu’au Mercronspi on oppose à cette idéologie une ligne éditoriale pro-gouvernement?


Perso, je l’ai dit souvent, mais je crois important de le redire: le gouvernement de la CAQ ne me rejoint absolument pas. Je n’ai jamais aimé François Legault, je n’ai jamais voté pour François Legault et je ne voterai jamais pour François Legault et j’encourage tout le monde à ne pas voter pour François Legault.

J’ai aimé que la science soit semblée suivie durant la pandémie - je ne me considère pas les connaissances pour critiquer l’ensemble des mesures, mais quand vient le temps de privatiser la santé, nier le racisme systémique, partir des projets à coups de milliards qui vont servir aux banlieusards de Lévis - À LA BEAUCE (clin d’oeil)! L’espèce de népotisme dans les appels d’offres et la condition du système d’éducation… Écoute, je tripe pas.


L’affaire c’est que depuis que je fais le Mercronspi et que je parle de politique dans mes shows, on a toujours eu le même parti au pouvoir. Pis tsé, BEAUCOUP au pouvoir.


À tous les conspirationnistes qui critiquent mon travail de l’angle que je suis pro-Legault parce que je trouve le propos d’Alexis et de ses nombreux émules/sous-fifres tout à fait nocif, bin je vais continuer à trouver les propos de vos lanceurs d’alertes nocifs MÊME quand on va changer de gouvernement.


C’est pas manichéen comme ça la vie. Moi ce que je prétends faire, c’est lever un mur contre la désinformation et ses dérivés en adressant publiquement le propos public de gens qui monétisent des menteries. Je ne suis pas un professionnel, excepté en films de chien, et je critique dans la sphère publique les propos mensongers de gourous reconnus qui sont, au mieux, des professionnels désavoués par leurs collègues, au pire des charlatans.


Est-ce que ça fait de moi un gourou?


On m’appelle gourou depuis les touts débuts de douteux, depuis 2002. J’ai toujours détesté cette appellation, jusqu’à ce que je fasse la paix avec, autour de 2015. Écoute, si des gens me portent le respect ou les intentions d’un gourou, je crois que j’ai soit à les en remercier de leur confiance, soit à me crisser de leur critique.

Bruno m’a déjà dit que j’étais un narcissique positif. Ça me va. J’aime bin gros faire des shows. J’aime qu’il se passe de quoi à place de rien et c’est un fait que j’utilise ces prétextes pour sortir des gens - à commencer par moi - de l’isolement, de l’anxiété et de la gêne depuis des années.


Faque, ça me va. Je suis un gourou.


La très grosse différence d’avec les autres gourous plus publics, c’est que moi je ne demande pas d’argent, que je ne fais aucune promesses que je ne suis pas certain de pouvoir respecter, que je sais m’excuser, que j’assume mon passé, que je reste humble devant l’expertise et que je respecte les nombreux consensus qui font qu’on a la civilisation avec le plus de confort individuels de tous les temps.

J’oserais rajouter que je ne lave pas mon linge sale en public non-plus. Ça me semble un nouveau trait des gourous modernes.


J’en parlerai sûrement plus en profondeur dans les semaines à venir. Les critiques sont nombreuses, pis c’est légitime et normal, pis je suis tout à fait transparent dans mes motivations et intentions. Dans les dernières semaines on peut dire que j’ai eu à me frotter plutôt publiquement à pas mal de gourous de l’autre équipe… Pis si j’en suis sorti personnellement très heureux et, à mon sens, solide gagnant, c’est parce que je suis bien entouré.


André Pitre aurait pas eu le besoin de se sauver dans les jupons de Jésus Christ si Yann Becker avait pas été là. Mon opinion du convoi et des mesures d’urgences n’aurait jamais autant été claire et défendable sans Pier qui nous a bien démontré que l’aspect des ‘enfants qui habitaient dans les camions depuis des semaines’ avait été un des pivots majeurs. Maxime nous a solidement prouvé l’importance de la science qu’est l’Histoire et des méthodes qui s’y rattache et des désastreuses dérives qu’une mauvaise compréhension de l’Histoire peuvent avoir, Jason et Stéphane nous exposent la guerre d’un oeil partisan, mais que je considère assez proche de l’objectivité - vu que le sources sont là, claires et admises et que le camp adverse peut s’exprimer.


Encore sincèrement merci à tout le monde. Tommy de 16 ans est vraiment très fier de Tommy de 44 pis c’est grâce à vous aut’ !


=============================================


Quel planning pour ce soir!


On va laisser la parole à Mathieu Nadeau Vallée pas mal en début de show pour debunker quelques patentes, on va ensuite avoir peur de l’eau, Duhaime, Dydy Dan, Bert découvre Tony Vulgere, un peu de Jo l’Indigo qui fait de la projection, un bon bloc Alexis, Après un pet de reprise de contrôle, Nadia reprend son voyage dans la mauvaise direction, Andre et Yann ont une excellente nouvelle pour nous, Pierre Dion est passé en cours et nous explique ce qui s’est passé, Sam Grenier et Carl Libre Chiroux Geoit reviennent de vacances, Stephane Blais pogne un choc, un 10 minutes de CHristine Lourdes, notre revue hebdomadaire de Radio X, Gorg est allé jouer dans l’I.A., Amalega se fait chicaner, Trudeau est un dictateur en esti alors qu’un convoi imprévu organisé par le peuple est allé le harceler, pas mal de Rebel-News, un petit bloc chemtrails, malgré 10 minutes avec Stephane Ouimet, aux states on va jaser M&M’s, fusils pis Trump, un boc international avec Pink Floyd rendu woke et le Forum Économique qui s’est terminé, un petit bloc LMM.


Les plus longs clips sont le récent point show, du Pierre Dion et, en ciné-conspi, un récent entretien entre Lucie Mandeville et Robert Belliveau, question de voir comment ça sauce de ce côté là.

=============================================


20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page