• nathanomorin

Le Retour de Nick Cotine

Circa 2010 on a diffusé ce classique retrouvé par les efforts d'un donateurs qui désirait demeurrer anonyme. Le Québec y est à l'honneur et ça sera pas facile!

Douteux.org, est un organisme voué au sens critique. Nous tentons, en vous recyclant des affaires oubliées du passé et en projetant des choses qui ne passeraient, ou ne repasseraient, jamais sur les médias de masse, de vous inciter à réagir et à vous responsabiliser à la sphère culturelle de votre existence. Nous avons un mandat et croyons fermement en le bien fondé de notre entreprise. Les réalisations les plus vraies sont souvent personnelles, aussi, nous ne sommes pas du genre à aller vous mâcher tout ça. Au travers du lexique que nous avons amorcé, des discussions avec les gens intéressés ou non par notre propos, le message devient plus clair avec les semaines, les mois et les années, dépendamment du degré d’intérêt de chacun. Mais, à la base, le message est clair et c’est exactement ce qui motive les 25 – 30 bénévoles importants de l’organisme. Bien sûr, le rire est souvent au rendez-vous, mais notre but n’est pas de cultiver la médiocrité et, contrairement aux autres qui font comme nous, nous faisons cela bénévolement et dans une attitude totalement ‘open-source’. Nope, nous ne cultivons pas la médiocrité mais bien la différence. En vous montrant ici toutes sortes de choses que vous ne pourriez voir ailleurs, en encourageant les discussions et réactions face à ces objets iconoclastes, on propage la simple idée que c’est bel et bien le public qui a le pouvoir mais surtout le devoir de donner à une œuvre ce qu’elle mérite. Quant aux créateurs, il n’est jamais trop tard pour apprendre de ses erreurs et investir autrement du temps et de l’argent qui pourrait être beaucoup plus utile que dans Fast and Furious 6 PAR EXEMPLE. Depuis nos tout débuts, le texte de présentation devient utile pour mettre en relief le contexte du film. J’ai d’ailleurs l’honneur d’écrire puis de vous lire un texte par semaine depuis bientôt 6 ans et je le fais toujours avec le même angle : curieux et ouvert d’esprit. Parlant de contexte, le film de ce soir en a un unique. Probablement la plus insultante collection de stock footage de tous les temps, une densité de mamelons féminins injustifiables, une histoire absente et des acteurs désintéressés. L’humour contenu dans ces quelques 80 minutes est intégralement douloureux; vous allez rire jaune les deux premières blagues, devenir insensible aux 5 suivantes, puis rire des créateurs, et non pas avec les créateurs, tout le reste du film. Défoncer le 4ième mur, changer d’acteur qui joue le personnage de Killer Jr. plusieurs fois en cours de récit, des filles qui jouent des mâles virils, des séquences pompées honteusement dans des affaires qui sont à des années lumières d’être en lien avec ce qu’on va voir… Les gens qui ont vu ce film sont, à date, unanimes : voici une des expériences cinématographique des plus insultantes vivotant autour du -8, -8,5. Et, aucune raison de se retenir, Bernard Ranger, le responsable de tout ça et celui qui joue le rôle de Nick Cotine, s’est suicidé il y a une dizaine d’années. Oui, c’est affligeant à ce point et espérons que de voir ce conglomérat de mauvaises idées enlèvera le goût de faire pareil à un éventuel cinéaste pervers...


Moins 7,8

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout