• Tommy Gaudet

J'ai fini Alundra

Ça aura prit un peu plus de 20 ans, mais j'ai fini Alundra. C'était en 1997. Septembre. Je suis dans ma chambre, à Cookie Land, mon premier appartement. Je joue au PlayStation à un jeu tout nouveau que j'ai acheté parce que les reviews étaient bonnes. Je sacre. Beaucoup. Des amis de mon coloc en visite viennent s'asseoir dans ma chambre et me regardent quelques heures. Je sacre beaucoup. C'est super chiant comme jeu, juste du 'sauter pixel perfect' tout le temps, pas vraiment de moves cools. Du gros 10 sur 10 hein.


Quelques jours plus tard, ces mêmes personnes reviennent chez nous. Pas pour voir mon coloc, car ils ont apporté une caisse de 24 et y vont de cette phrase 'Tu joues pu au jeu de l'autre fois? - 'Jamais', répondis-je, plein de frustrations. - 'On va te payer 5$ de l'heure pour jouer pendant qu'on te regarde. On paye la bière aussi.' est la réponse que j'ai eu. Et ainsi débuta une des plus insultante aventure en jeu vidéo de ma vie.

Eh boy... 10 sur 10

Au total, c'est plus de 80$ que j'ammassai en accélérant le vieillissement de mon système cardiaque à sacrer après la plus conne et conséquente collections d'artifices visant à étirer de manière artificielle à 40 heures un jeu qui se serait torché en 10 maximum.


Le noeud est arrivé quand même pas mal tard dans le jeu alors que j'en ai eu une overdose subite de ces sauts imbéciles au pixel près et de ces pièges qui n'en étaient pas et de la perspective à faire vomir un yak...c'est la seule fois de toute ma vie que je lançai une manette sur le mur. J'ai ainsi pété ma seule manette de PlayStation, ce qui m'a, à l'époque, empêché de continuer à jouer. Pour dire vrai, j'en était plutôt heureux.


Puis Twitch est arrivé. Si des gens, jadis, ont trouvé intéressant de me regarder jouer, pourquoi ne pas y aller à nouveau question de compléter l'insulte et mettre ça derrière moi pour toujours...


Oh, et la joke de '10 sur 10' vient du fait que les critiques qu'on a trouvé de...ça étaient toutes BIN TROP élogieuses. Certaines allant jusqu'à 10 sur 10.


Pour moi, Alundra est un jeu duquel la durée a été artificiellement augmentée en nous imposant des chronomètres pis des actions au pixel près d'un bout à l'autre. Une niaiserie sans nom de laquelle l'histoire n'est en rien génial et totalement étirée en dialogue gossants et obligés, un gameplay moins que moyen et une rejouabilité impossible. Un univers à explorer qui ne nous fournit aucune carte pratique et aucune raison de chercher les trésors cachés. Une somme d'idées puantes qui, il parait, a une suite encore moins bonne...


Ma note pour Alundra est de +2,17, pas plus, pas moins.


Eille, y'a un truc pour battre le dernier boss les yeux fermés - si c'est pas épais!


C'est ainsi que début le plus douloureux voyage jeux vidéesque de ma vie... Vous pouvez le suivre en entier en débutant en cliquant ici.


Un monde fade gris-brun-verdâtre


81 vues1 commentaire

© 2020 h2owebmedia.com