• nathanomorin

American Psycho


Le classique du tournant du millénaire qui a mit sous les projecteurs les graves problèmes de cartes d’affaire que vivent les riches du Wall Street de ce monde. Une ode à l’égoisme le plus crasse populé de très nombreux dialogues de légende.

Étant fan de Genesis, le bout qu’il tente de convaincre 2 femmes payées pour l’écouter que Duke est le premier bon album du groupe et que Invisible Touch est leur meilleure toune...sûrement le summum de sa délusion. Oui, c’est violent, mais l’ensemble passe un message au delà de la violence qui nous mène à nous questionner sur nos propre décisions. Quand et comment naît le superficiel? Il n’y a pas beaucoup de réponse, mais une sacrée étude du sujet. Oh, et bravo à la performance de Christian Bale.


Plus 7,68

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout