• Tommy Gaudet

Speech d'intro du Mercronspi 45 - la Mort de la #Libertay, 2021-08-11

Version clip: Mercronspi 45, extrait - Speech d’intro et premier bloc photos , 2021-08-11

https://youtu.be/mSYMWlE0HxU


C’est rendu que rire et avoir du plaisir est considéré comme une intimidation envers autrui…


Gueuler à la culture de la cancellation et à la censure tout en prétextant qu’écouter leur clips publics partagés publiquement sur un réseau social public c’est de la diffamation.

Chaque semaine je découvre avec vous une série de clips qui semblent les plus pertinents pour en venir à comprendre les idées maitresses faisant vibrer la complosphère. Calembour volontaire-je.

La complosphère, on se la fait imposer. La majorité est vaccinée, comprend les efforts qu’on doit faire collectivement contre un nouvel ennemi insidieux, reconnaît l’incroyable travail des gens du système de santé, respecte le travail des commis qui passent leur journée avec un masque.

La complosphère, ce n’est pas quelque chose que la majorité encourage.

La complosphère est un résultat de notre confort pharaonique et du cynisme ambiant face aux institutions.

La complosphère a des répercussions dans notre vie à tous.

Nous étudions un phénomène qui a des répercussions dans nos vies à tous et qui est très difficile à cerner.

Nous ne faisons pas de la diffamation parce qu’on s’intéresse à ce qui a des répercussions sur nos vies à tous.

C’est correct de découvrir, en public, des vidéos partagés publiquement, sur un réseau social public.

Oui, din fois on rit. Din fois en découvrant une vidéo, on trouve ça drôle, on rit. Personne ici n’acte. On rit parce que les idées sont tellement dans la #réalitay que y’a une cassure avec notre compréhension consensuelle du monde, avec ce qu’on considère la réalité.

Et comme toutes ces personnes qui sont fières d’être des leaders complotistes bloquent sur les réseau sociaux dès qu’une tierce personne tente de leur faire comprendre que tel lien Odyssee a été debunked l’an passé, la culture de la cancellation et bien on doit assumer que de la censure empêche les débats d’idées. La complosphère se protège donc en gardant les gens qui ne sont pas d’accord avec ses idées à l’extérieur.

Comment étudier une affaire qui a de si grandes répercussions politiques, sanitaires, culturelles, humaines sur nous tous, sinon en écoutant les vidéos publics, publiés publiquement sur des réseaux sociaux publics?

Vous êtes tous des adultes qui passez vos opinions politiques en public sur un réseau social public. Nous participons à cette discussion que vous nous imposez via l’écoute de vos opinions rendues publiques via des partages publics de vos lives et autres productions.


En avril j’ai intitulé un Mercronspi ‘Le test de patience débute’ beaucoup parce que le Match des Étoiles de la LMM au Stade Olympique s’en venait, mais aussi pour tenter de commencer à faire digérer à tous ce fait: Ça ne sera jamais terminé. Le combat contre la désinfo dure depuis toujours et ne sera jamais terminé. Sauf dans Star Trek.

Autant il est primordial de ne jamais démontrer de hargne ou de ridicule envers un conspi lambda rencontré au hasard d’un statut Facebook, autant il est primordial de connaître et assumer et digérer ce fait: ça ne sera jamais terminé. Sauf dans Star Trek.

Toutes les discussions vont toujours devoir impliquer une facette conspie, les chambres à échos les plus tights vont un jour devoir adresser la #réalitay.


Ainsi, je vous le rappelle bien humblement: il n’y a aucun mal à puncher out des réseaux sociaux pendant quelques jours. Vous n’avez pas à expliquer à vos communautés que vous prenez un break, vous n’avez pas à justifier votre besoin de vous éloigner de la complosphère et des discussions qu’elle provoque. Nous devons également apprendre à fabriquer notre Facebook. N’hésitez pas à arrêter de suivre telle ou telle page…


Je vous décourage également d’y aller de commentaire sur la consommation, les habitudes sexuelles, l’apparence, et le look en général. Attaquez les idées, pas les gens qui les ont. On veut une civilisation, on veut un respect des scientifiques qui nous ont fournit ce confort pharaonesque, on veut des institutions transparentes et humaines.


Le consensus a pour arme principale de donner des résultats concrets. Les institutions actuelles, bien que facilement améliorables, visent et réussissent à aider les gens à être en santé et en à exercer un meilleur contrôle de leurs joies plus longtemps.


J’ai décidé de défendre le consensus face à une vague de bullshit intéressée. J’ai décidé de m’impliquer contre la désinformation. Je n’espère que le bien de tous. Je m’excuse si mes actions ont offensé des gens ou si j’ai causé du tord. Je suis disponible pour jaser, faites le moi savoir de manière civile. Je suis ouvert à la discussion.


En attendant, c’est rendu que rire et avoir du plaisir est considéré comme une intimidation envers autrui… C’est Karol La Louv qui a dit ça.


Ce soir, c’est la fin de la #libertay alors que le passeport vaccinal tant redouté, prédit par les complotistes est sur nous! Faut avouer que de prédire le passeport vaccinal c’est un peu comme prédire que d’avoir un trou dans son scaphandre va faire que le plongeur va être mouillé, mais bon, pour certain ça prouve que la différence entre un fait et une théorie du complot c’est 6 mois… On va avoir plusieurs réactions super importantes face à cet outil sanitaire qui devient la porte ouverte vers l’esclavagisme des glandes pinéales de tout le monde...

Amalega vient encore déranger, y’a eu un festival de Gaulois en Beauce, plus le temps passe, plus le vaccin s’avoue efficace, Duhaime me donne de nouvelles raisons de l’aimer encore moins, ça va sérieusement mal covid-wise aux States mais ça empêchera pas Tristan Bavaria de tenter de nous y faire émigrer vu que tsé, pas de dictature, on va jaser citron et céréales, Serge Dubuc laisse le flambeau à un nouveau groupe Facebook, quelques nouvelles du party de punks à chien qu’on doit laisser trainer devant le parlement vu qu’on est en dictature, de grosses nouvelles en LMM liées à Stephane Thibault, un peu d’humour conspi, et pour couronner tout ça, en ciné-conspi, 64 minutes avec Aline Lafond, al souveraine hargneuse, en un live avec Zorro.


Le Petit Cinéma Douteux: https://fb.me/e/16rBMlF2G

Réservez-vous un exemplaire de la première édition du premier volet de la saga d’aventures romancées de Tommy, Terran: https://laruchequebec.com/fr/projet/terran

111 vues0 commentaire