• Tommy Gaudet

Speach d'intro du Merconspi 16, 20 janvier 2021

Le rendu en live: https://www.facebook.com/Urgenceminoritaire/videos/3678779368880745 Je réalise que c’est le speech qui a la potentielle plus grande portée que j’ai écrit de ma vie.

Je me nomme Tommy Gaudet, je suis scénariste et animateur. Autour de l’an 2000 un organisme m’est venu à l’esprit. Douteux.org. Le but était de questionner les médias et nos routines de consommation en ce qui a trait à la culture. Déjà à cette époque je disais ‘coupe le câb’ très souvent. J’ai interviewé François Pérusse lundi et ce n’était pas un accident. Je fais des shows sur scène et sur Twitch depuis plus de 15 ans. J’ai interviewé plus de 1000 personnes et animé plus de 1000 shows. Ma présence devant vous à discuter d’un sujet aussi sensible n’est pas un hasard.

M’a vous dire de quoi qui va peut-être vous surprendre, mais je suis d’accord avec plusieurs des points de la mouvance conspirationniste mainstream. Je suis d'accord que les médias de masse ont été vendus aux publicitaires; que l’information spectacle n’aide rien quand vient une crise durant laquelle on doit impérativement être prit au sérieux et que le système financier est à revoir en esti.

Je comprends les gens pris d’une dérive conspirationniste de se sentir négligé par le système; je suis d’accord que le domaine politique a laissé s’installer un cynisme dangereux, de par sa servitude au cash que par son fréquent manque de couille.

On sait depuis le début de tout ça que l’anxiété a facilité la montée de ces idées creuses; plus crucial, on reconnait maintenant l’importance du consensus quant à la compréhension de cette réalité qu’on partage. Parce que loin de nier le ressenti de qui que ce soit, chaque mercredi et sur Facebook, mon propos est de tenter d’offrir un écho de gros bon sens aux idées creuses; de tracer une ligne entre les croyances et le consensus, qu’il soit moral ou scientifique.

L Ron Hubbard a écrit de la science fiction ordinaire. C’est quand c’est devenu la réalité pour certains de ses disciples que la Scientologie est devenue une religion.

Y’a toutes sortes de dérives, on est tous aptes à faire primer nos croyances sur le consensus dans certains aspects et à certains moments de la vie. Aujourd’hui, une apocalypse promise ne s’est pas déroulée. Le consensus a eu raison de la réalité alternative créée par des gourous malintentionnés et nous a laissé des humains tout autant anxieux qu’avant, mais avec en plus la honte de s’être fait tromper.

Ce qu’on veut, c’est avancer ensemble. C’est pourquoi je demande à toutes les personnes raisonnables qui m’écoutent un surcroît de patience et d’écoute.

Biden est maintenant Président - impossible de nier l’impact que la propagande a fait de cette élection d’un leader d’un pays qui n’est pas le nôtre… Mais dans les faits ce n’est qu’une page qui se tourne vers des défis conséquents.

Aujourd’hui, on boit et on rit. Mais à partir de demain, pas d’illusion, on est pogné pour ramasser le party de quelqu’un d’autre et de grandir de l’expérience.

Des gens autour de vous ont honte, se sentent seuls, désemparés, abandonnés. N’allez pas, autant sur Facebook que dans la vraie vie, en rajouter en insultant ou en riant. Autant sur votre wall Facebook que dans la vie, je vous encourage à faire le ménage. Soyez impassible. Si quelqu’un insulte, vous faites mur ‘Non, pas d’insulte’. Félicitez l’humilité des gens qui avouent publiquement s’être fait flouer et pardonnez les dépassements provoqués par leurs croyances. Certain vont prendre plus de temps que d’autre pour revenir dans la réalité. Soyez patient. Nous avons la responsabilité d’être l’espoir nouveau de ces personnes. De les accueillir parmis les raisonnables, de leur faire découvrir notre consensus qui se résume pas mal à ‘si on règle les inégalités économiques on va régler bin des affaires.’. On ne veut pas perdre leur passion à vouloir améliorer le monde, on veut aiguiller ces efforts vers de réels changements sociaux durables pis toute.

Faque, c’est ça. Patience, compréhension, empathie, humilité. C’est le temps de faire réaliser à ces personnes désemparées la force de ces mots quand on les fait vivre.

Merci.


60 vues0 commentaire