• Tommy Gaudet

Mercronspi 79 - Sauceferatu, Editorial Duhaime le Sauceferatu, 2022-04-06

Version clip: https://youtu.be/spa1rlwSaDg

Idriss Aberkane: https://www.midilibre.fr/2022/01/19/qui-est-idriss-aberkane-cet-essayiste-francais-tres-controverse-qui-veut-rehabiliter-didier-raoult-10055786.php


Eloise Boies: https://www.eloiseboies.com/


Jéromounetnounet Blanchounet-Gravellou sur Sputnik: https://fr.sputniknews.com/author_jerome-blanchet-gravel/


-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Moi je pense que la société la plus égalitaire, celle qui laisse le plus de chances et de libertés à chacun de ses membres tout en contrôlant le mieux la tendance naturelle du cash à s’agglomérer, passe par des institutions fortes et transparentes.


Pourquoi Sauceferatu? Pour Duhaime.


Tout le monde a vu le potentiel d’exploitation des anxiétés et des faiblesses de nos concitoyens en temps de pandémie. Personne n’a autant assumé son âme refoullée que Duhaime, personne n’a autant accepté de revêtir le manteau du dévoreur de sauce que Duhaime.

Oui, Stephane Blais a fait un paquet de promesses qu’il n’aura jamais l’occasion de respecter pour soutirer du $$ aux gens, des gars comme Pilon et Grenier ont transformé en institutions provincialement reconnues leurs délires désinformés, l’Artiss a fait une secte avec son restant de Meute en instrumentalisant des pauvres anonymes qui existent peut-être et qu’il appelle ‘oubliés’.

Amélie, Eloise, Marc-Alain, Mel Goyer, Gilles Bellerose, Carl Liroux Gibre Choix et tant d’autres ont satisfait leurs besoin d’attention en processeur de la sauce, puisque la réalité leur a refusé des pages dans l’Écho Vedette.

Mais Eric Duhaime est celui qui a le mieux trouvé la manière de transformer tout ce qu’il avait construit jusqu’au covid en une manière socialement acceptable de faire parler de lui, de gagner en influence et de faire du cash.


Il est devenu le chef du Parti Conspirationniste du Québec.


Je vous rappelle qu’il est écrit dans le programme du parti qu’il sera rendu illégal pour un député d’être transfuge de parti. La seule candidate élue du parti est Claire Samson, qui est transfuge de la CAQ.


Pis si j’ai bien suivi, beaucoup des candidats qu’on a rencontré à date sont des gens au minimum sur la sauce. Y’a le médecin anti-avortement, y’a l’infirmière anti-masque, une nouvelle dame est vertement négationniste des changements climatiques, Claire Samson est Claire Samson...

À noter qu’une procédure qui semble usuelle pour les nouveaux candidats du parti est d’effacer toute trace de présence sur les Réseaux sociaux quelques heures avant l’annonce de leur candidature, comme ça on ne peut pas juger de la personne de par son passé. Une pratique qui, à elle seule, devrait disqualifier tout candidat à quelque compétition de personnalité qui se veut sérieuse que ce soit.

En sommes, tout l’intelligentsia anti-mesures s’est regroupé sous la bannière du plus démagogue de tous les humains du Québec. Un être qui dit et fait des mots et des gestes qui me poussent à l’aimer moins à chaque fois que je le vois et l’entends.


Depuis bientôt 20 ans.


Fan de Pinochet, les femmes violées c’est de leur faute, la discrimination envers les gais n'existe plus, le racisme systémique non plus, agent de l’impérialisme occidental, ancien lobbyiste de producteur d’eXcellentes cigarettes et de pétrolières… Il dit tellement de cossins calicement questionnables qu’on en vient à perdre le compte. C’est d’ailleurs récemment qu’il a dit à Jeff Fillion, sur les ondes de son organe de propagande personnel, Radio ConspiX, que ‘sont toutes laides’ les assistantes à l’Assemblée Nationale. Mais tout ça ne compte plus, parce qu’Eric aussi efface ce qui ne fait pas l’affaire, et quand il n’a pas réussit à l’effacer, la faute c’est nous, c’est qu’on ne comprend pas et qu’on est hors contexte.

Du fait qu’il excelle tellement dans la roue de la démagogie qui débute par le déni, avant d’aller vers la victimite pour permettre au démagogue de recommencer, Eric Duhaime est un poison pour le tissu social. Sa manière de fonctionner fait baisser la barre des idéaux moraux auxquels on devrait être en devoir de tenir les politiciens. C’en est même contagieux, parce qu’à force de victimite et de chialage, bin nos dirigeants ont décidé que l'électoralisme allait prendre le pas sur la science et une gestion adulte d’une pandémie tellement terminée qu’on est devant une autre session de délestage dans les hopitaux.


Les boomers vont se tasser tranquillement durant les 20 prochaines années, les deux partis les plus populaires veulent débuter la privatisation de notre système de santé public...


Eric Duhaime a accepté de revêtir le manteau de la nuit du vampire égrégoréen de l’incarnation du chialage collectif. Eric Duhaime a décidé que vallait mieux laisser les vulnérables mourir et, ultimement, que les pauvres aient moins accès à des services en santé, vu que privatisation.

Eric Duhaime est le sauceferatu. Un être égoïste et malsain qui se nourrit de sauce et qui transforme en sauceferatu les gens qu’il touche avec ses idées de démagogue campé dans les ombres de sa victimite permanente à effacer le passé qui ne fait pas son affaire et à laisser aller ses valets sur les ondes de Radio ConspiX.

On est à un moment charnière dans l’histoire de notre démocratie selon moi. Les ordres professionnels, le CRTC, tout ça est testé au max par les réseaux sociaux.

Ça va prendre des actions et initiatives citoyennes. Ça va prendre de l’implication pis un projet proactif qui unit les gens plutôt qu’un projet de vampire égoiste éternellement victime qui vise à détruire les acquis collectifs au profit d’un boost dans la qualité de vie des nantis, desquels le sauceferatu fait partie.

Avant je disais que je n’aimais pas beaucoup Eric Duhaime. Maintenant je dois avouer qu’il me fait peur. Que son vampirisme sans retenue et son absence totale d’empathie maintes et maintes fois démontré me semble un très grand danger pour notre avenir collectif.

Je vous garantie qu’en tenant compte de la crise climatique, l’effritement de la classe moyenne, l’érosion du tissu social, la polarisation des idées et l’inflation, bin les mesures sanitaires collectives sont loin d’être un problème proche du top de la pile.

Mais bon, #libertay hein…

-=-=-=-=-=-=-

On va d’ailleurs en avoir pas mal de Duhaime ce soir. On va écouter des gens fermement ancrés dans la complosphère en faire le héros sauveur. On va parler d’électoralisme un peu, vu que Legault a décidé de virer full-on mononc’, Zurlu vit des moments touchants et publics avec son fils, des gens ayant eu le covid se demandent comment ça se fait qu’ils ont des symptômes de la covid, Samuel Grenier est en amour - plot twist, ce n’est pas avec Samuel Grenier! On découvre Yann Roshdy et Enki l’échappe encore. Disney est cancellé par les anticancelleurs, Pierre Poilièvre a une face qui lui donne un air de parking à savates, Gloriane se trouve une Robin, voyage dans le passé de Mel Goyer, Alexa de Rebel News semble s’améliorer à l’envers, Bradfield se rend compte que c’est le temps de s’impliquer, un dossier des states, on jase Bitcoin avec Tadros et les Décrypteurs, on va mettre de quoi au clair avec la Fifa pis la Coupe du monde, un peu sur l’ukraine, beaucoup sur Idriss Aberkane, un des ‘spécialiste’ de Libre-Média, les Farfadaas montent un party et un dossier LMM avec trop de Carl Libroux Chire Geoix.

Et pour terminer, vous allez être contents! Le 10e Point Show avec Jessy Mercier!


43 vues0 commentaire