• Tommy Gaudet

Discours de campagne 2019

Cliquez ici pour voir la version de ce discours que j'ai livré au Brouhaha le 30 septembre. Je suis né en 1978, à Rouyn-Noranda. Vous fouillerez, y’en parlent aux nouvelles ces temps-ci. Un simple petit secret de polichinel qui vient de demander son dû de réalité. C’est parce que la Fonderie Horne, gloire du paysage Norandais depuis près de 100 ans, émet trop d’arsenic. Genre, on pensait que c’était juste assez d’arsenic, mais finalement c’est trop.

Je me souviens de certains après-midi, circa 1981, que je jouais dehors, dans la cours de notre maison, juste en bas de la pente sur la rue Laliberté.

À Rouyn-Noranda.

Il est arrivé quelques-fois qu’un gros nuage opaque venait en déboulant la pente. Ça roule bizarre ce genre de nuage, ça déboule à l’envers… comme…

Ma mère sortait nous demander de rentrer rapidement. On fermait aussi toutes les fenêtres. Sans paniquer, mais rapidement. Bin tight, le temps que ça passe. Je trouvais que ça sentait super bon! Pis c’était un show de boucane surprise! Mais...vous savez quoi? Récemment, on a découvert que y’avait trop d’arsenic dans la fumée de la mine.


Tant qu'à y être, faites une recherche sur le Lac Osisko.

Le mot pathétique, veut dire triste et drôle en même temps.

Ce que la mine a fait du Lac Osisko, c’est pas pathétique, c’est juste triste.

Jeune depuis 1963!


Y’a aussi une slam de mine haute comme trois étage qui fait un spot sacrément bizarre sur Google Map à l’est de Val-d’Or. Un bon kilomètre de diamètre de grosse slam chimique qui va rester dépourvue de vie pour un bon 5000 ans. Tu la vois pas, la slam de mine en y allant en char parce que la 117 passe un peu plus au nord.


AH! Mais le trou qui a fait déménager Malartic, une ville de plusieurs milliers d’habitants, 1 kilomètre au Nord, lui tu le vois. Bin, tu vois le mur de roches que de creuser ça a donné, mais y’ont même fait un beau belvédère pour que t’aille voir l’humanité littéralement déplacer des montages. Mais pas pour des causes comme guérir le cancer ou éliminer la famine. Les montagnes déplacées, c’est pour le profit là!


La cause environnementale, je suis pas mal né dedans, à Rouyn-Noranda en 1978. La même année que le premier documentaire de Richard Desjardins, qui traite de combien c’est weird que chaque employé de la mine aille droit à une job de peinture de char par année. Gratuit, payé par la mine. Sur le contrat.

Faut dire que les trous dans les bodys de char paraissent pas mal plus que des trous à l’intérieur des humains. Elle avait pensé à tût, la mine, même à faire que ça sentait bon...


Je me souviens des interludes. Tsé, avant que y’aille de la pub partout, y’avait des interludes à la TV pour tuer du temps. Des images, une toune…mon amour des instrumentaux planants vient sûrement de ça quelque part. Y’en avait une, interlude, en couleur, dans laquelle des pêcheurs arrangeaint une baleine. Une grosse MoFo de baleine bleue, couchée sur le ventre, flottant éventrée. Plus longue que le bateau plein de petits humains qui travaillaient à la dépecer. Je la trouvais tellement grosse. Les gars coupaient de grosses languettes de gras et mettaient ça dans des barils avec des gros crochets...

‘Gars du dépanneur ou astronaute’ que j’ai répondu la première fois qu’on m’a demandé la job que je voulais avoir quand j’allais être grand. Le gars du dépanneur jase avec tout le monde et peut travailler de la maison, et plus important, passe sa journée à checker la TV - je manquais plein de cartoons depuis que j’allais à l’école, cette situation était inexcusable...ça explique ceci.

Quant à l’astronaute, ça...c’était pour fourrer. Je le savais même pas, j’avais 5 - 6 ans, mais en rétrospective, je pense que c’était bien pour ça. C’était pour fourrer que je voulais être astronaute quand j’allais être grand. Ou une métaphore de ça. Mais c’est plus ou moins important dans le fond.


Bin j’ai appris en voyage que la Fonderie de Rouyn Noranda produisait trop d'arsenic, mais j’ai aussi appris que la fille des elfes de la vapeur est pro-Trump conspirationniste qui pense que George Soros est en train de mettre le monde à sa botte et qu’un coup que tu as ‘prit la pillule rouge’ t’es dans un autre monde duquel tu peux pu sortir et tu te dois de partager des statuts du fondateur de la Storm Alliance sur ton wall perso, vu que c’est ce qui ressemble le plus à une philosophie de calices d’elfes.

J’ai aussi appris que le con-fondateur de Vice, Gavin McInnes, s’est crissé un dildo dans le cul en ondes pour prouver un point 'anti-liberals'. Tsé, pour nous narguer, nous, les progressistes.

Par principe, le gars s’est crissé un dildo dans le cul en ondes. Sur son show. Le néo-nazi d’Ottawa s’est crissé un dildo qui vibre dans le cul.

En ondes.

Par principe.

Pour prouver un point.

À nous, les progressistes.


La vie c’est compliqué. Moi ça fait 10 ans que j’ai réglé mon apport à la sphère politique, j’ai opté pour l’avenue qui me semblait la plus logique. Et aujourd’hui, grâce à mes puissants contacts au sein de la politique canadienne, je m’approche une fois de plus du pouvoir. Et pour bien aborder le tout, je veux recommencer la réflexion au début.

Je veux qu’ensemble, on reprenne le contrôle des émissions de la Fonderie de Rouyn pour qu’on y mette juste le bon dosage d’arsenic. Je veux qu’on reprenne contrôle de nos chemtrails pour qu’on y mette juste la bonne concentration de notre fluore à nous, pas celui des corporations qui agissent pour les reptilluminatis banquiers de la NASA d’Australie.


C’est pourquoi je vous demande de m’aider à démontrer au monde entier que l’humanité n’est PAS dominée par une force extérieure. Votez pour moi. Votez pour un humain confirmé qui sait qu’il n’est pas à la botte du système gangrené qui a pu permettre que les baleines assassinées soient remplacées par des pubs de fast food. Un candidat qui garantit qu’aucun elfe ne sera jamais admis au pouvoir, qu’aucun dildo n’ait été crissé dans un cul d’un éditorialiste pour rien.

Tsé, le gars a lui-même mit ça en ligne. Y’a un clip qui existe, du gars, rendu mini-riche parce qu’il a une tribune depuis laquelle propager des idées qui s’illustrent merveilleusement en se crissant un dildo dans le cul.


Je vais d’ailleurs vous prouver que je suis humain de ce fait… voyez, mes pupilles restent rondes. Je ne suis pas un reptiluminati de la Nasa qui vient nous manipuler les glandes pinéales avec NOS chemtrails.


Dans Ville-Marie Le centre Sud - Ile des Sœurs, votez Tommy Gaudet, enfin, un candidat humain.

0 vue

© 2020 h2owebmedia.com