• nathanomorin

The Mysterious Planet / La Mystérieuse Planète


La première déception à vaincre pour savourer le film, c'est la qualité même du film. Si vous en avez une meilleure que la nôtre, on la veut. En attendant, on est face à une oeuvre au doutisme considérable qui est passée assez longtemps sous le radar.

On est en 1982, 5 années après Star Wars. Je vais le redire souvent: ce film a été fait 5 années après Star Wars. Je me débarrasse de suite de la prémisse: c'est une adaptation en Space Opera du grand roman du fabuleux écrivain: le sublime 'L'Ile Mystérieuse' du génialissime Jules Vernes. En fait, j'ai écris 'adaptation' mais 'insulte à la mémoire de' aurait mieux ciblé l'idée que le film fait passer... 5 années après Star Wars. Dans le roman de Jules Vernes, comme dans le film de Brett Piper, les héros survivent de justesse à la destruction de leur moyen de transport. Dans le roman, les survivants s'organisent et commencent de suite à appliquer les notions de leur civilisation pour contrôler leur environnement et le changer à leur goût. Dans le film...on est pas trop certain...et ça va durer 70 minutes. 5 années après Star Wars...Je vous le rappelle peut-être, mais Star Wars c'est le théâtre d'une des plus importante innovations cinématographique de l'histoire. En effet, c'est dans Star Wars que George Lucas a fait réaliser au monde que c'était beaucoup BIN MIEUX de bouger la caméra autour de la maquette que l'inverse. C'est la principale raison de pourquoi les effets des premiers films font encore préséance dans la vie. Dans le film de ce soir, tourné 5 années plus tard, c'est comme s'ils avaient délibérément choisis d'oublier ce fait de la vie. Bien que je sois pour la créativité, je me demande en esti à quoi ça sert de réinventer la roue. Mais bon, on est devant une sacrée bombe. Si vous arrivez à percer le mystère de la trame sonore unique qui semble prendre le dessus au début, vous serez récompensés de quelques-unes des meilleures itérations de stop animation de l'histoire de la troisième planète à partir de notre Soleil. Pis ça s'arrête pas là. Parce que si tout ce qui a trait aux sens est douteux en ciboire, l'interprétation des informations reçues ne pourra que mener à un monstre de questionnements encore plus gigantesque. Autrement dit, vous êtes devant un film que les effets spéciaux sont -8, que la trame sonore est -8, que les acteurs sont -8, que les prises de caméras, la mise en scène, les costumes sont -8 et que, par dessus tout ça, on culmine avec le scénario à -8,5 facile. 5 années après Star Wars...Désolé Jules Vernes...


Moins 8

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout