• Tommy Gaudet

Oublier le passé...

Dans le documentaire sur les flat-earther sur Netflix, Behind the Curve, oeuvre définitive sur le sujet selon moi, un moment donné la madame qui fait bin du cash avec son projet de podcast sur le sujet dit que depuis quelques temps les flat-earthers pensent qu'elle est de la CIA pour les infiltrer, ou de l’opposition contrôlée. La madame regarde la caméra - la madame qui pense que le gouvernement pis toute nous ment parce qu'elle, elle sait que la Terre est platte - et elle dit 'There's no way for me to prove them I'm not from the CIA. Whatever I tell them, they just believe what they want or make up stories.' ou ‘Je ne vois pas comment je peux leur prouver que je ne suis pas de la CIA. Ils ne font croire que ce qu’ils veulent et inventent des histoires.’ Jamais elle ne voit que son idéologie de terre platte est basée sur le même processus qu'elle est en train de blâmer et jamais elle ne remet ses conclusions en doute, préférant oublier ou simplement effacer ce qui ne cadre pas dans son processus.

J’en parle ici parce que depuis un mois ce concept ressort souvent dans les interactions entre différentes factions de gourous complotistes québécois...

C'est ce qui explique pourquoi les 'débats' en ligne avec les complotistes se terminent pratiquement toujours par le/la complotiste qui efface son post sans s'en excuser ou sans se rétracter, question de ne pas garder de trace de son erreur et de poursuivre dans son idée faite d'avance.

C’est aussi ça, être chercheur de vérité éveillé, c’est de ne jamais revenir en arrière.

24 vues0 commentaire