• Tommy Gaudet

Mercronspi 83, Luis De Saucepedes - Editorial avortement avec Guiz et son poème, 2022-05-04

Version clip audio-visuel: https://youtu.be/qkNKRGwSdMY



Feel what I feel pour l’Ukraine: https://feelwhatwefeel.com/montreal/fr


Anal Information et son larbin Zanistos ont encore empêché des gens de critiquer son propos politique. Le manque de courage de son clan et l’étanchéité de sa chambre à échos pro-Trump aux relents de Q-Anon évidents constituent à mon sens un très, très grave péché.

Elle prétend faire du journalisme et ne fait QUE parler de politique. En quoi est-ce qu’on n’a pas le droit de partager et critiquer son propos? Elle a le pouvoir de censurer les caricaturiste… Comme Hitler pis Staline? Quel journaliste ne produit de l’information que pour une frange définie de la population et contrôle la diffusion de ses reportages?

Pourquoi est-ce qu’elle se permet de critiquer les réseaux sociaux qui censurent alors qu’elle empêche toutes personnes pas d’accord avec sa bullshit d’analyser son propos?

Selon moi, Anal Information et son clan son des pleutres et par sa conduite immorale s’enlève le droit de se revendiquer de quelconque procédé sérieux.

-=-=-=-=-=-

Vous vous souvenez de Mitch McConnell, le tortuesque sénateur américain qui ne voulait pas qu’Obama nomme un juge à la cours suprême des states dans sa dernière année, ou ‘sitting duck year’. Bin Trump a nommé une juge plus jeune et conservatrice que tous les autres 3 semaines APRÈS avoir PERDU les élections. Je me souviens pas de comment se nomme leur ‘Ordre du Barreau’ aux States, mais cet ordre avait émis un communiqué faisant état qu’il était contre la candidature de cette jeune juge, jugée loin d’être qualifiée pour le poste. Comme si les faits et les opinions d’autrui allaient avoir des répercussions sur la manière de penser du plus saucé des Présidents américains ever…

Ça fait qu’en 2022 la cours suprême des States a 6 juges conservateurs et 3 progressistes.

Pis ça fait qu’on va parler du sujet qui me met le plus en tabarnac, probablement à part l’environnement - les négationnistes climatiques et ceux qui se calicent de la bio-diversité.

Grâce au plus arriéré des pays civilisé, on va collectivement devoir reparler du droit à l’avortement des femmes.

Moi je pense que faut que y'aille le moins d'avortement possible ET que ce soit toujours disponible pour toutes les femmes partout qui en voudraient.

La manière de diminuer les avortements passe par l'éducation et par finir par assumer qu'à l'adolescence, y'a de quoi de horny qui se réveille dans plusieurs humains, de quoi qui a d'ailleurs été placé là par Dieu, Bouddha ou whatever saveur de divinité qui te branche.

Le côté pro-choix prône l'éducation et la contraception et assume que les hormones poussent la majorité des humains à vouloir du sexe à partir de l'adolescence.

Le côté 'pro-vie', OSTI DE NOM DE MARDE DE DÉMAGOGIE TOUT CROCHE - je propose maintenant de les appeler anti-choix.

Les anti-choix, donc, prônent l'abstinence et refusent qu'on discute de sexualité et de contraception dans les institutions.

Il n'y a qu'un seul des deux côtés de la médaille qui travaille à diminuer les avortements et qui assume la réalité telle qu’elle est, sans impliquer Dieu pis des émotions pis du ressenti.

Vous saviez que les avortements maisons étaient une cause de décès fréquente avant que Roe vs. Wade ne passe?

Penser que les riches vont vivre ce changement de paradigme comme les plus pauvres est une aberration immonde.

Faut pas se leurrer: c’est une mesure pour contrôler les femmes. Point. C’est à peine voilé de la manière que c’est débattu et présenté.

Et y’a rien qui dit ‘civilisation avancée en santé’ comme de se sentir collectivement le besoin d’enlever des droits aux femmes.

Pis le plus weird et incompréhensible, c’est que trop des personnes qui se battaient fort fort pour leur choix et pour conserver le contrôle de leur corps vis à vis une procédure pratiquement sans danger pour aider le collectif à combattre un virus; un très gros pourcentage des personnes outrées par la super satanique mesure obligeant le port du masque; en sommes un très grand pourcentage des gens qui ont rendu les mots ‘amour’ et ‘liberté’ galvaudés considèrent que c’est un pas dans la bonne direction que d’enlever des droits aux femmes.

Quand les États-Unis toussent, le Canada a le rhume.

Sérieusement… En 2022. Y’a rien qui est acquis pour toujours. La bullshit intéressée et son ressac incessant semblent en voie de nous rappeler à tous que le barrage de nos valeurs fuit de partout.

Humblement, je maintiens qu’on doit être prosélyte avec l'agnosticisme. Bruno a parlé de ‘Make Ignorance Great Again’ pis c’est très lié. C’est pas mal d’avouer ignorer; avouer ignorer devient le meilleur moteur possible vers s’améliorer, vers le changement positif…

MIGA!

Pis fuck les anti-choix!

-=-=-=-=-=-=-

Cette semaine, j’ai discuté avec Cunégonde, Yann Roshdy ne lâche rien et on explore son CV, les funérailles de Guy Lafleur, Alexandre Humain se relève, un nouvel épisode du Point Show, les anti-choix sont en train de renverser la logique aux states, le like conspi gagne encore en valeur et provoque plusieurs petites guerres des croûtes, notamment au niveau des élections qui s’en viennent. Amélie nous parle du caca parfait, un anneau sataniste à Montréal, quelques clips d’Ukraine dont un plutôt furstrant impliquant Monsieur Blanchette, Jeff Fillion s’enferme dans sa chambre à écho plus tôt que prévu, des développements sur la liberté d’expression et de son nouveau propriétaire: Elon Musk. C’est le retour de Pat Dupuis qui m’a fait rire cette semaine et on découvre un autre spécialiste de Libre-Media: Joel Monzé.

De la LMM à Tawa et à Montréal et en ciné-conspi, j’ai découvert que Jacinthe Bélanger s’est fait un nouveau Facebook et que y’a un clip de 35 minutes qui se nomme ‘accéder à la 5D…’


3 vues0 commentaire