• Tommy Gaudet

Mercronspi 78 - Éditorial tout le monde est conspi avec Guiz, 2022-03-30

Version clip et intro du show: https://youtu.be/9kUNqK43uF0



Cons’Aide: https://www.facebook.com/consaide

Info-Secte: https://www.infosecte.org/


Pure, pure, pure: https://www.aclq.love/

Libre-Media, Eloise: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1863354/juste-pour-savoir-episode-1-les-scientifiques-elo-veut-eloise-boies Libre-Media, Eloise, article 2018: https://eloiseontheroad.blog/2018/12/14/le-mal-invisible/


Idriss Aberkane: https://www.midilibre.fr/2022/01/19/qui-est-idriss-aberkane-cet-essayiste-francais-tres-controverse-qui-veut-rehabiliter-didier-raoult-10055786.php


Dossier Sebastien Raymond Guerre du Gaz: https://raymondsebastien.blogspot.com/2022/03/la-guerre-du-gaz-chronologie-dune_24.html


Je l’ai dit souvent depuis les débuts du Mercronspi, mais la désinformation et l’étude de ses répercussions ont comme désavantage de nous faire oublier que les désinformés avec qui on ‘débat’, avec lesquels on a la patience d’expliquer et développer des faits admis par le consensus, vivent la même chose que nous.

Ils ne comprennent pas pourquoi on ne veut pas comprendre.

C’est parce que la discussion avec une personne prise de dérive n’est jamais basée sur les faits autant qu’elle repose sur des émotions, notamment la confiance et la colère.

On est tous un peu conspi, à chaque fois qu’on interprète une situation, on a toujours la possibilité de mettre la faute sur le dos de ‘ILS’ et de laisser les émotions aller. On peut toujours préférer la mesquinerie de gens à qui on ne va jamais parler comme responsable des malheurs qu’on vit. On peut toujours se réfugier dans notre #realitay.

C’est jamais clair, c’est rarement blanc ou noir, mais au fur et à mesure qu’on laisse la pensée conspirationniste prendre de la place dans nos vies, qu’on se déresponsabilise, qu’on trouve des raisons pour ne pas avoir à prendre le blâme pour nos faiblesses, nos impuissances et nos incompréhensions, ça fait comme pour le reste et ça devient le choix de plus en plus évident et facile. Ça devient une habitude.

Décrocher d’une dérive, on a souvent l’impression que c’est un geste simple d’en venir à arrêter de croire à de la bullshit au profit du consensus, qu’iels sont tous à une phrase punch, une pilule anti-rouge de décrocher, mais c’est beaucoup plus compliqué… Une dérive c’est pratiquement tout le temps un symptôme d’un autre problème, parce que quand on se laisse aller à notre #realitay, on priorise un monde au sein duquel on est plus important et au sein duquel on est moins impuissant.

Pis, encore une fois, c’est important d’exprimer sa #realitay, mais c’est indispensable de connaître les limites de notre #realitay subjective et l’endroit qui marque le début de la réalité consensuelle.

-=-=-=-

J’en aurais long à rajouter sur les médias sociaux et la façon que c’est géré. Amelie a rajouté que ses clips étaient des blagues et tout réuploadé sur YouTube, une personne totalement malveillante a fait des pages Facebook en usant du même nom qu’Odile et Chantal, et Facebook ne voit rien de mal là dedans, un gars s’est fait une page appelée le Policier du Poil, a usé de l’image de Ouimet, et s’est fait fermer sa page, j’ai perdu mon compte l’an passé suite à une campagne instiguée par Marc-Alain Lavoie, Alexis a demandé à ses brebis de se faire pleins de comptes à son nom pour pouvoir revenir sur Twitter sans problème…

Pour l’instant, mon constat c’est que y’a aucun humain aux commandes de Facebook et ça me semble très problématique, je réitère que je serais très content de payer 5$ par mois pour avoir une ressource humaine à laquelle parler en cas de problème. Pis je montrerais à ce contact les pages qui attaquent de manière mesquine deux femmes qui n’ont absolument rien fait.

Je prends aussi cet instant pour mentionner que je n’ai jamais appelé à flagger quelque page que ce soit ever pour quelque raison que ce soit. Je crois que faut écouter le clip et juger au cas par cas, critiquer sans avoir consommer, c’est pas swell et je décourage quiconque de faire ça.

Les deux premières pages que j,ai demandé publiquement à des gens de flagger, ce sont ces deux là, parce que je trouve ça dégueulasse d’attaquer ainsi deux dames qui n’ont absolument rien fait de mal…

Pis encore, de l’autre bord, ça veut dire que leur message dérange.

Il n’est jamais trop tard pour décrocher de la bullshit pis un gros bravo à Odile, Chantal et tous les autres qui ont prit sur eux et ont rejoint le consensus. Elles reçoivent moins d’emotes de prières, mais je suis pas mal certain qu’elles ont gagné au change.

-=-=-=-=-

Nora Caron, encore du convoi, un peu d’Ukraine, des states pas mal, mais ce soir on va focuser sur Libre-Media, la nouvelle plate-forme citoyenne qui engage un peu n’importe qui pour produire des nouvelles bienveillantes et pleines d’amour qui ne diviseront pas les québécois. On va focuser sur Éloise Boies et Jérome Blanchounet-Gravellou cette semaine, et c’est un dossier que je serai content de poursuivre. Andre continue à démontrer de l’esprit de bottine olympique via Caillo, Libre Giroux Choix Carl power suce, un peu d’Anal Information, on va découvrir le meilleur truc pour combattre les chemtrails, un trop gros bloc de Duhaime, et un premier bloc sur Martin Geoffroy, le chef du CEFIR, royauté auto-proclamée et grand prétentieux devant l’éternel qui m’a beaucoup fait rire cette semaine.

En ciné-conspi, on retourne dans l’abondance de l’abondante Marie Guérin qui intervient une dame que j’ai oublié son nom, mais qui a une abondance de cheveux.


8 vues0 commentaire