• Tommy Gaudet

Mercronspi 60 - Editorial théière avec Laurent Lasalle, 2021-11-24

Version clip: https://youtu.be/ffZ75qaducc


Le Mercronspi c’est une étude de l’évolution de la complosphère locale et internationale. LE BUT N’EST PAS DE RIRE, MAIS ÇA ARRIVE QU’ON RIT.


C’est quoi ce titre de show que certains se demandent… La théière de Russel? Ça fait un peu suite au concept de rasoir desquels on a traité y’a 2 semaines.

Y’a un gars de Val-D’Or, un ami un peu bizarre. On va l’appeler Fortin. Un moment donné je suis allé coucher chez lui, tsé, secondaire 3, on loue des jeux pis on se couche tard. On est dans sa chambre, il me montre ses shits. Un moment donné il me dit que son sensei lui avait donné ou prêté, je suis pu sûr, un katana spécial magique super et tout puissant et qu’il l’avait dans son armoire.

‘Je peux le voir’ demandais-je. ‘Non, il est trop fragile et précieux, tu peux pas y toucher.’ Répondit-il. ‘Je te promets que je ne te demanderai pas de le toucher. Je ne veux que le voir.’ renchéris-je. ‘Écoute Tommy, je te connais assez pour savoir que tu seras pas capable de te retenir. Le katana est trop beau et magique et précieux pour qu’on vive ce malaise et que je te le montre. Tu dois comprendre ça.’ termina t-il.

Personne de foncièrement rusé ne va croire à l’existence de ce katana, mais ça ne l’empĉhe pas d’exister. Le sourire narquois que je fis à la fin de cette discussion laissa sûrement paraitre mon incrédulité.

La #realitay de Fortin allait demeurer la #realitay de Fortin: l’existence de cet objet fabuleux n’allait pas être prouvé à quiconque. Je venais de me faire mettre en pleine face un concept qui aide beaucoup à réfléchir et qui existe depuis la nuit des temps. Un concept updaté il y a quelques années par mon bon chum Bertrand Russel, à qui j’ai apprit à nager dans les années 30: la théière de Russel, ou théière céleste.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9i%C3%A8re_de_Russell

Dans un article intitulé « Is There a God? », écrit pour un numéro de l’Illustrated Magazine de 1952 (mais jamais publié), Bertrand Russell écrivait3 :

« De nombreuses personnes orthodoxes parlent comme si c'était le travail des sceptiques de réfuter les dogmes plutôt qu'à ceux qui les soutiennent de les prouver. Ceci est bien évidemment une erreur. Si je suggérais qu'entre la Terre et Mars se trouve une théière de porcelaine en orbite elliptique autour du Soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j'aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes. Mais si j'affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n'est pas tolérable pour la raison humaine d'en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé. Cependant, si l'existence de cette théière était décrite dans des livres anciens, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et inculquée aux enfants à l'école, alors toute hésitation à croire en son existence deviendrait un signe d'excentricité et vaudrait au sceptique les soins d'un psychiatre à une époque éclairée, ou de l'Inquisiteur en des temps plus anciens. »

En 1958, Russell a développé cette analogie :

« Je devrais me dire agnostique ; mais, à toutes fins pratiques, je suis athée. Je ne pense pas que l'existence du Dieu chrétien soit plus probable que celle des dieux de l'Olympe ou du Valhalla. Pour prendre une autre illustration : personne ne peut prouver qu'il n'y a pas entre la Terre et Mars une théière en porcelaine tournant sur une orbite elliptique, mais personne ne pense que cela est suffisamment susceptible d'être pris en compte dans la pratique. Je pense que l'existence du Dieu chrétien est tout aussi improbable4. »


Il y a des concepts qui repoussent la limite entre la réalité collective et les #realitay individuelles du fait de leur âge, de leur portée et de leur attirance. Mais depuis toujours les humains raisonnables savent que le fardeau de la preuve est dans le camp de la personne qui fait une affirmation.

Parce que la #realitay c’est bin correct, tant qu’on lui reconnaît ses limites. Il peut y avoir une théière qui flotte entre Mars et Jupiter. Bien que ce soit pratiquement impossible, il est plus raisonnable d’y aller d’un ‘on sait pas’ ou d’un ‘bâtard que ce serait weird pis capoté, qui cé qui a mit ça là?!’. Mais si la présence de cette théière, ou de quelconque autre manifestation de la #realitay de quiconque, devient une certitude, alors on quitte le raisonnable.

Pis ça, ça s’applique à toute. Pis ça met la table pour le show de la semaine prochaine qui va s’appeler ‘agnostique prosélyte’

-=-=-=-

Ce soir, on va explorer les répercussions de l’alerte test de la semaine passée, les Farfadaas sont d’une dernière sortie avant l’hibernhargnetion, on redécouvre Sylvain Michaud avec le premier épisode de la très attendue série Call Back, ou le glas de la carrière dans les médias admis de Sylvie Boucher. Samuel Grenier est prit en flagrant délit de code QR, l’usuelle reflux de la bullshit américaine et ses répercussions chez nous, Duhaime et son parti plotiste a eu une autre grosse semaine, je vous propose un set ‘flashback’ dans lequel on retourne en 2020 voir ce que les gourous de l’époque jasaient sur les RS. Hans Mercier va nous jaser Parti 51, update de la vie de Karl et Marie qui nous mène à nous demander si c’est une bonne chose qu’ils aillent des enfants à leur charge, un peu de LMM avec Amalega qui lâche pas, malgré que tout le monde autour de lui, sauf Zurlu, ne lâche...

Et bien entendu, c’est le début de la vaccination des enfants, on s’attend donc à une dernière vague de bullshit concertée; un dernier front commun des différentes factions de la désinformation. Pour closer tout ça, comme va y avoir un Noel et que nos conspitoyens sont souvent dans l’opposition, Mireille Rose a spotté de quoi et nous invite à boycotter Noel. J’en ai un dossier photos, et on va terminer avec un 38 minutes super logique d’elle qui nous invite à laisser Noel tomber.

Il est impossible à ce moment-ci de ne pas constater la croute etre en train de prendre sur tous les plus vociférant vecteurs de bullshit locaux.


31 vues0 commentaire